Religions

De Life is Feudal Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Comme nous l'avons mentionnés, les gens venant sur cette île ont perdu la plupart de leurs plus importants souvenirs, pour des raisons qui nous restent obscures. Pour préserver ce qui reste de notre ancienne culture, un auteur, un Accur initié se nommant Taid Utrik, avec l'aide des assistants du Jarl Torismund, ont posés toutes sortes de questions aux gens, leurs demandant tout ce dont ils se souvenaient et référençant tout ce qu'ils leurs avaient raconté.

Il s'est avéré qu'un homme ne se souvenait que des histoires qu'on lui avait raconté étant enfant. Un autre, qui avait même oublié comment tenir une hache, se souvenait de quelque chose au sujet du gouverneur Gottlung Ardarich, que son ancêtre avait autrefois servi. Le troisième lui a parlé de nombreuses lois, car il semble qu'il était un voleur désespéré, peut être même un meurtrier. Ainsi, en interrogeant tous les hommes du jarl qui avaient réussi à survivre, ainsi que de nombreux autres réfugiés, nous avons récupéré progressivement l'histoire de notre peuple, et avec lui l'histoire d'autres personnes, y compris celles des pas-si-sympathiques Khoors.

Ce qui est curieux, cependant, c'est que toutes les personnes avec qui nous avons parlés se souviennent parfaitement de leurs croyances religieuses et de leur foi, ainsi que des dieux qui trônent sur le monde dans toute leur fureur. Et avec beaucoup d'assurance et de la précision, même dans les détails, mais sans possibilité de collusion. Nous nous rappelons les différents noms de nos dieux et la manière dont ils doivent être adorés. Tous les réfugiés savent quels sont les sacrifices préférés des dieux, ils se souviennent aussi de nombreux rituels accomplis dans le passé et continuent à adhérer à la coutume, malgré les difficultés imprévisibles que cela entraîne souvent.

Nous ne prenons pas en compte ce point pour le moment et essayons simplement de raconter de manière impartiale tout ce que nous connaissons maintenant de notre divin panthéon,que leurs colères nous épargnent, et d'autres détails de notre religion.